Accueil
Compte ■
Annonces ■
Annonceurs ■
Messagerie ■





1





Biscuits de la Joie cuits au four solaire !





ALIMENTATION


51.15 Ğ1
5.00 DUğ1

A mon domicile
Je me déplace

Quantité : 50.00
État : NORMAL
25/05/2021  

 11600
Villegly





  151
3






Vente des biscuits de la Joie partaGée d’HildeGarde de BinGen TTM©

(1 G1 le biscuit, 50 G1 la fournée, soit 4,92 du ; TTM Tous Travaux Manuels ouverts à la copie, à la transmission et à l’appropriation © Copying, passing on and customizing open to all duties)

Pour ne plus gaspiller ni le Soleil, ni notre énergie à nous diviser entre nous, déGustons les Biscuits de la Joie partaGée cuits à la vitamine D dans le fourneau solaire (modèle utilisé ici construit lors d’un stage animé par l’association Inti : boliviainti-sudsoleil.org, que vous pouvez aussi entendre sur France Inter via ce lien : franceinter.fr/emissions/...).

Soyons déterminé.e.s à être bon.ne.s vivant.e.s ensemble, à échanger et à créer ensemble dans la bienveillance, dans la non-violence ! Avec la G1 bienveillante, la G1 non violente, soyons déterminé.e.s et douce/doux :

• comme des moutons : imitons-nous !
• comme des aGneaux : Gratifions-nous !

L'idée de la monnaie libre est en effet que chacun.e puisses être gratifié.e pour vendre des objets don objets dont nous n'avons plus l'usage, ou créer des biens ou services en fonction de ses compétences et de ses aspirations, ...

Voici quelques idées pour reprendre à son compte la recette des BisCuits de la Joie :
• Base : 2 jaunes d’œufs, 40 g d’huile de coco (ou 50 g de beurre) fondu au bain-marie et autant de sucre
• Épices possibles de la Joie partaGée à ajouter : muscade râpée, clous de girofle moulus, cannelle, zestes d’agrumes (quand vous utilisez des agrumes pour faire un bon jus pressé râpez-en la peau avec un économe), …
• Mélanger avec 250 grammes de farine complète pour une cinquantaine de BisCuits (idéalement mixer sarrasin, épeautre, blé T150, ...

Conte de Nasr Eddin Hodja

C’était la famine. Mais tout le monde ne mourait pas de faim pour autant : les riches avaient pris soin de faire d’amples réserves de blé, d’huile, de légumes secs et de viandes séchée. Khadija dit alors à son mari :
- Nasr Eddin, toute la ville te tient pour un homme sage. Ne reste pas les bras croisés ; va sur la place, rassemble tout le monde, et tente de convaincre les riches de donner à manger aux pauvres.
Nasr Eddin trouve pour une fois que sa femme a raison. Il fait comme elle dit, et deux heures après, rentre, la mine réjouie.
- Ma femme, rendons grâce au Miséricordieux !
- Ah ! Tu as donc réussi ?
- Ce n’était pas une mission facile. A moitié.
- Comment cela, à moitié ?
- Oui : j’ai réussi à convaincre les pauvres...

Tentons de comprendre ce qu’il se passerait si, sans aucun travail ni aucune transaction financière, le riche et le pauvre créaient chacun, tous les jours, un seul jeton de monnaie en argile.

Le premier jour, le pauvre n’a rien, le riche a 9 jetons.

Le deuxième jour, le pauvre en crée un, et le riche aussi, ce dernier en a donc 10, 10 fois plus que le pauvre.

Le 4ème jour, le pauvre en a 3 et le riche en a 12, 4 fois plus donc !

Au bout du dixième jour, le pauvre en a 9. En valeur absolue, le riche en a toujours 9 de plus, c’est-à-dire 18. Mais en valeur relative, cela ne fait plus que 2 fois plus.

Au bout d’un mois, le pauvre en a 30 et le riche en a 39, cela ne fait plus que ¼ de plus ! Il y a en tout environ 70 jetons créés et le riche n’a plus que 56% des richesses en valeur relative. Et au bout de 3 mois et demi ? le pauvre en a 100 et celui qui au début était riche en a 109 (moins de 10% en plus que celui qui est moins riche) : il doit donc travailler pour se créer de la richesse.

Si toutes les personnes ont la possibilité de créer la même somme d’argent tous les jours, au fur et à mesure, cela rétablit les équilibres !

Une unité monétaire similaire à ces jetons en argile existe déjà !

Cette monnaie libérée du système financier permet de faire des échanges de biens et des services. Vous pouvez voir ces échanges sur les sites gchange.fr, gnie.fr et les groupe fb "Créations Artisanales vendues en Monnaie Libre Ğ1" et "Ğcoin, annonces en monnaie libre" Ils peuvent être effectués par virements sur le téléphone ou l’ordinateur, lors des apéros monnaie libre et des marchés en monnaie libre qui se développent petit à petit dans les communes de France, Belgique, Espagne, ... Bien sûr les transactions se font généralement localement, car sinon, les frais de port restent en €uros.

Chacun peut souscrire un compte en ligne pour devenir membre.

Elle s’appelle Ğ1 (prononcer june) et le jeton de l’histoire ci-avant correspond au montant (le du = Dividende Universel) versé chaque jour à tous les adhérents . Chaque membre créé donc quotidiennement de la G1, comme les jetons d’argile. Si vous souhaitez mieux en comprendre le fonctionnement, vous pouvez lire en ligne le petit livre de la Théorie Relative de la Monnaie expliquée aux enfants. Créez votre compte portefeuille en monnaie libre sur l'application Césium cesium.app/fr/telechargem... (OU play.google.com/store/app...). Pour créer votre identifiant, n'hésitez pas à tirer 5 dés 5 fois dont les chiffre correspondent à la liste des mots sur ce lien : weber.fi.eu.org/software/... Vous pouvez alors commencer à vendre des objets qui vous encombre chez vous en Gune, les légumes de votre jardin ou même vos bons gâteaux.

Puis, quand vous aurez fait connaissance avec des personnes l'utilisant également, faites-vous certifier par 5 membres en 2 mois. Cela prouve que vous êtes un humain qui n’a qu’un seul compte, et non un ordinateur. Vous pourrez alors, vous aussi, participer à la création de ces unités de monnaie. Puis les utiliser pour faire profiter à tous de vos savoir-faire concrets et/ou soutenir des activités d’autres membres. Pour plus d’information, rendez-vous sur monnaielibreoccitanie.org...

La pauvreté dépend-elle du travail ? Les riches sont-ils riches grâce au travail ? Les pauvres sont-ils pauvres parce qu’ils ne travaillent pas bien ?

Les pauvres comme les riches devraient être rémunérés en fonction de la pénibilité de leur travail, car tout travail mérite salaire, et un salaire doit correspondre à un travail effectif. L’unité de valeur travail n’existe pas par elle-même, puisque le travail se mesure en unité d’énergie (l'effort intellectuel comme la force manuelle se mesurent toutes les deux en Joules). Aussi, il est important de défendre les valeurs d’accomplissement de soi dans un travail qui permet de se donner, de grandir, de partager, de s’épanouir et d’être reconnu. Aujourd’hui, même si le chômage est très important, l’Etat propose que les personnes fassent du bénévolat en contrepartie du RSA, alors qu’elle a fait disparaître les contrats aidés, qui eux permettaient l’insertion !

On prive les citoyens sous prétexte de rembourser la dette publique. Mais pourquoi cette dette existe-t-elle ?

Quand on souscrit un emprunt, la banque inscrit des unités monétaires sur notre compte en créant une dette. Ainsi, les banquiers prêtent des euros qu’ils ont le droit de créer à partir d’une réserve 6 fois moins importante, puis ils récupèrent les intérêts. La dette publique profite donc bien aux banques qui souhaitent qu’elle ne se réduise pas.





Annonceur
Sim11

      PARTICULIER



   




Commentaires

   Nouveau commentaire ...
   

Lundi 25 Mai à 23:58:44 Administrateur   

Belle histoire ...
Bienvenue sur Gnie ...